Région L'Islet
Catégorie
Le sport, la nature

L’art de moucher

Texte —
Gabrielle Filteau-Chiba
Photo —
DanielTphoto
Catégorie
Le sport, la nature

Construit en 1952, tout de bois et d’acier, le pont Pierre-Noël surplombe la rivière Bras Saint-Nicolas, à Saint-Cyrille-de-Lessard. En altitude, elle recueille les eaux du ruisseau Guimont et du Bras d’Apic, se gonfle de cascades en rapides, puis elle chute jusqu’à Saint-Eugène, serpentant sous les ponts de villes et villages pour enfin aboutir au fleuve.

C’est là-haut, tout près du pont Pierre-Noël, les pieds dans l’eau claire, que l’on peut taquiner le poisson et avoir la chance d’apercevoir, peut-être, ras le lit de la rivière, le fouille-roche gris (Percina copelandi). Espèce rare et menacée, le fouille-roche gris est très sensible à la pollution et sa présence ici témoigne de la qualité de l’eau. C’est ainsi que la découverte d’une toute petite créature en péril a permis de protéger son habitat dans le Bras Saint-Nicolas et, conséquemment, de toute la vie aquatique avoisinante.

Pêche - Région L'Islet
Source
Crédit : DanielTPhoto

La pêche à la mouche ou l’art de moucher est une pratique qui suppose beaucoup de patience et d’immobilité. Il faut avancer tranquillement, sans brusquer l’eau, devenir silence, attendre et attendre. Au bout de la ligne, la mouche faite de plumes, de poils colorés et de ficelle ressemble à s’y méprendre aux insectes dont se délectent les poissons. On la fait voler d’un coup de canne adroit pour l’élancer plus loin en un geste souple, de sorte que la mouche vole un temps puis atterrisse comme une vraie, sur les eaux calmes, là où se languissent une foule de poissons alléchés par le sautillement des mouches à la surface.

 La rivière Bras Saint-Nicolas est non seulement un lieu prisé pour la pêche, mais aussi pour la beauté de la nature qui y règne. Venez y faire un bain de forêt, humer des senteurs sauvages, apprécier la tranquillité des lieux en écoutant le murmure de l’eau. C’est l’endroit rêvé pour se dégourdir les pattes et celles de son chien, ou pour nager paisiblement dans des eaux encore belles et limpides. Remontez le cours de la rivière et vous trouverez vite des chutes, des bassins et tout un écosystème dont vous ne repartirez pas indemne. Nul doute, vous aussi aurez envie de le protéger pour qu’un jour, vous ou vos enfants et les générations futures, ayez la chance de venir vous y reposer à l’ombre, guettant les mouvements sous l’onde et peut-être, au fil d’une patiente démarche, devenir à votre tour : maîtres de l’art de moucher. 

Tu veux en savoir plus?

Oui, vraiment!

Partage ton amour pour Région L’Islet!

Cette section contient tout ce qu’il faut aux citoyens et acteurs de la région pour soutenir la campagne.

En savoir plus