Région L'Islet
Catégorie
Le sport, la nature

Les sentiers pédestres de Saint-Marcel

Texte —
Gabrielle Filteau-Chiba
Photo —
DanielTphoto
Catégorie
Le sport, la nature

Les lacs-joyaux

Que ce soit pour transmettre votre amour du plein air à vos enfants, marcher entre amis en nature, courir avec votre chien ou vous balader en vélo ou solo en raquettes, l’endroit vous enchantera en toute saison.

Sentier - Région L'Islet
Source
Crédit : DanielTphoto

À l’entrée du site, sur le chemin du Lac-Fontaine-Claire, vous attendent une halte et une aire de pique-nique municipales. C’est là que vous pourrez laisser votre voiture, passer au petit coin et casser la croûte avant de prendre le bois.

Le Sentier des deux lacs, une marche facile sur 3,4 km, fait le pont entre les lacs d’Apic et Fontaine Claire. Vous y longerez les paysages insolites d’un vaste territoire protégé où abondent des espèces adaptées aux forêts mûres et surannées. Ce sentier linéaire entre les deux lacs sillonne le refuge biologique vous permettant de découvrir, d’abord, le mont d’Apic, puis une plaine herbeuse, suivie d’une petite cascade et d’un ruisseau chantant. Tout au bout du premier sentier, vous accèderez à l’embranchement du Sentier de la croix, une boucle de 1,6 km au dénivelé de 100 m. Là-haut, le belvédère de la Croix est niché sur un cap de roche, véritable galerie naturelle perchée parmi les plus hautes cimes, vous offrant un splendide panorama sur le lac d’Apic.

Pour les amateurs d’étymologie : le lac d’Apic tire son nom du cours escarpé de son tributaire principal, le Bras d’Apic, qui se jette dans le Bras Saint-Nicolas avant de se déverser vers le sud, jusqu’à rejoindre les eaux de la baie de Fundy. Le nom du lac Fontaine Claire est, quant à lui, inspiré par la limpidité de ses eaux et leur voix cristalline, s’écoulant de rivières en ruisseaux vers le fleuve Saint-Laurent. Enfin, il faut savoir que ces deux beautés sauvages sont des lacs de tête, comme ils s’étendent dans la partie supérieure d’un même bassin hydrographique : le bassin versant de la rivière du Sud.

Sentiers - Région L'Islet
Source
Crédit : DanielTphoto

Quand irez-vous voir de vous-mêmes ces lacs-joyaux? Peut-être qu’armés d’un peu de patience, vous aurez la chance d’y apercevoir des huards et même des loutres, dont la présence témoigne de celle d’une foule de poissons – truites mouchetées, truites rouges, menés blancs et carpes. Une symphonie de grenouilles y retentit à toute heure. C’est une bonne nouvelle, comme il s’agit essentiellement de bio-indicateurs du bon état de santé des eaux avoisinantes, quoiqu’il importe de reconnaître que cet écosystème est fragile et qu’il faut demeurer sensibilisés et dévoués à sa protection à long terme.

Bientôt, d’ailleurs, de nouveaux sentiers pédestres seront aménagés dans la forêt ancienne du Ruisseau-Hamon, un des boisés les mieux préservés de la rive sud du Saint-Laurent. Dans cet écosystème forestier exceptionnel protégé depuis maintenant trois siècles, vous aurez la chance d’admirer, entre autres, des cèdres et épinettes centenaires, tout en parcourant, comme les orignaux des parages, des sentiers tapissés de lichens et bordés de denses fougères qui abritent la petite faune.

Allez découvrir ces forêts protégées, vous en ressortirez le sourire au bec… et revitalisés.

Tu veux en savoir plus?

Oui, vraiment!

Partage ton amour pour Région L’Islet!

Cette section contient tout ce qu’il faut aux citoyens et acteurs de la région pour soutenir la campagne.

En savoir plus